samedi 18 mars 2017

Se féliciter.

Depuis vendredi 10 mars, je ponce, j'hydrate. J'hydrate, je ponce. Je me surveille étroitement. Je veux me défaire de cette sale manie de me rogner les peaux autour des doigts. Je ne veux plus avoir honte de mes mains. Mercredi, j'ai craqué sur un doigt, c'est de ma faute (ceci dit comme ce sont mes mains, je suis bien évidemment la coupable idéale !) car je n'avais pas assez hydraté mes mains. La peau était sèche. Craquante. Croquante... BREF. Depuis, tout va bien dans ma rédemption ongulaire, je veille et surveille. Hier, j'étais à 2 doigts de m'offrir tout le nécessaire pour pénétrer dans le monde formidable de la pose de vernis semi-permanent, mais quand la vendeuse a commencé par me décrire les différentes étapes, j'ai décroché. Trop d'étapes à gérer, sachant qu'au bout de deux couches de vernis je suis déjà lasse... Alors comme je voulais quand même me féliciter pour cette splendide progression vers de belles mains manucurées, j'ai acheté 3 vernis. Et incessamment sous peu, je vais m'offrir une manucure en institut, depuis le temps que j'en rêve (ce que je ne fais jamais tant j'ai HONTE de montrer mes doigts).
NdlB : Les couleurs ne ressortent pas très bien sur la photo (c'est la faute au soleil !) (je veux le printemps !), j'ai pris un gris pailleté, un rouge sombre et un taupe.

+ 5,7 kilos !

C'est l'histoire d'une fille (inutile de rappeler que ce Blog est une œuvre de fiction, et que les personnages, les faits et l...