dimanche 12 mars 2017

Over The Taupe ?



Fin de semaine. Je suis en entretien. J'écoute pendant qu'elle parle. Je peine à fixer son regard, parce que mon propre regard peine à fixer autre chose que ses mains. Des mains normales, aux ongles courts, carrés et manucurés. Le vernis est taupe. Ses mains sont magnifiques.

Je pense à mes mains. Crispées. Recroquevillées. Cachées. Mes ongles sont courts, carrés. Jamais manucurés. Les peaux sont rognées. J'ai très (trop) souvent honte de mes mains. Je ne supporte pas de croiser les regards affligés (dégoutés ?) qui se posent sur mes mains.

Je suis dépendante des crèmes hydratantes. Parfois, l'application d'une crème brûle mais je l'accepte, pire je recommence l'application, parce que c'est LA punition, je n'avais pas qu'à arracher cette énième peau. Parce que je sais que le concept de "la dernière peau et puis j'arrête et je crème" n'est qu'un leurre. Certainement parce qu'après la dernière peau, il y en a toujours une suivante.

Je rêve que mes mains soient ainsi. Je me répète à l'envi qu'il ne tient qu'à moi. J'ai bien réussi à ne plus rogner mes ongles. Je suis donc capable de ne plus rogner les peaux du pourtour de mes ongles.

Alors depuis cette fin de semaine, je me sermonne. Je ponce, j'hydrate. J'hydrate, je ponce. Et je repense à ces mains, et puis aux miennes, qui seront peut-être un jour similaires.

Source image : Pinterest.
Vernis OPI Over The Taupe. 

+ 5,7 kilos !

C'est l'histoire d'une fille (inutile de rappeler que ce Blog est une œuvre de fiction, et que les personnages, les faits et l...