lundi 16 janvier 2017

Le Lac des dindons.


Tu connais sûrement Le Lac des cygnes, splendide ballet de Tchaïkosvki. Tu connais peut-être un peu moins Le Lac des dindons, célèbre ballet également, qui se pratique en hiver, sur les trottoirs verglacés (à défaut d'un lac, certainement). Tu te retrouves soudainement (brutalement ?) projetée sur la scène contre ton gré, par -10° environ, le corps encore engourdi après une relativement bonne nuit de sommeil. Le choc thermique entre le confort de ton mignon chez toi et la rue est plutôt violent, tu ne sens plus tes oreilles (quelles oreilles ?), tu tentes vaguement de te rappeler combien tu trouvais la neige qui tombe si jolie depuis ton canapé durant tout le week-end... Tu rentres le ventre, tu serres les fesses. Tu es un peu engoncée dans ta tenue mais qu'importe. Ton heure de gloire est proche ! Il te faut avancer sur les trottoirs en version glissée sans chuter, à la manière d'une étoile filante virevoltant en toute grâce d'un lampadaire à l'autre, effleurant un mur en toute légèreté avant de valser de manière endiablée avec une poubelle, en compagnie de tes congénères matinaux. Le ballet s'achève, tu es en sueur mais tellement heureuse et enjouée d'avoir ainsi traversé les rues sans jamais te laisser choir...

Splendide !

+ 5,7 kilos !

C'est l'histoire d'une fille (inutile de rappeler que ce Blog est une œuvre de fiction, et que les personnages, les faits et l...